L’histoire de la forêt d’Hourtin

Entre l’an 500 et 1000, poussé par le vent, le sable a formé des dunes paraboliques ; bloquant l’eau provenant du plateau landais, contribuant ainsi à la naissance du lac d’Hourtin, de Lacanau au sud et du marais. Le sol riche et l’ensoleillement ont permis à la végétation de s’épanouir, fixant naturellement les dunes.

Le massif situé entre le lac et l’océan Atlantique. Au niveau des dunes, on remarque la présence d’un « dôme piézométrique » ou « dune hydraulique ». Une rétention d’eau par capillarité s’opère dû à la faible granulométrie des dunes. La nappe forme alors une « parabole » sous les dunes provoquant des écoulements vers le l’océan mais aussi vers le lac.

 

Illustration article de blog

Les pins maritimes du XIXe siècle

Le sable des dunes mobiles, poussé par le vent entraîné vers l’intérieur des terres a parfois envahi des villages entiers. Pour freiner cet avancement, les habitants ont fixé  les dunes, par semis de pins maritimes entre 1802 et 1867. Cette technique s’appuie sur les rapports de Nicolas Brémontier et autres précurseurs du domaine. Ainsi est née la forêt domaniale d’Hourtin.

Si vous souhaitez voir  la localisation  des premiers  massifs forestiers, n’hésitez pas à consultez les cartes de Cassini

Photo d'illustration Foret d'Hourtin